UA-151001126-1
 

Quand je serai grand, je ne serai pas un chef de projet, je serai un super-héros !


7h30, mardi matin, Simon, 7 ans, avachi sur sa chaise, le coude posé sur la table, sa tête écrasée dans la paume de sa main. Il touille avec une cuillère le fond de son bol, très pensif, le regard figé sur la boîte de céréales face à lui.

« A quoi penses-tu, mon chéri ? »

« A quand je serai grand… »

« Ah oui ? »

« Oui. Quand je serai grand je ne serai pas chef de projet. Moi je serai un super-héros comme lui ! »

Il me montre le dessin d’un super-héros dessiné sur sa boîte de céréales. Me vient alors la question :

Chef de projet et Super-héros, est-ce réellement différent ?



  • Ta mission sera … sous contraintes


Les chefs de projet travaillent pour accomplir une Mission. Elle a une date de début et de fin. Bien sûr, cette mission est accompagnée de contraintes pour venir pimenter le quotidien, sinon ce n’est pas drôle ! Vous n’attribueriez pas le statut de super-héros à quelqu’un pour qui sa mission est sans rebondissement ! L’histoire doit contenir de l’action avec notamment des ennemis qui viennent par surprise empêcher une fin trop rapide !


En gestion de projet, on parle du triangle d’or avec les 3 principales contraintes d’un projet très connues : Coût, Périmètre, Délai.

Les 3 sont interdépendants si bien que si l’on bouge l’un, les autres bougent aussi et pas forcément comme on le souhaiterait. J’allonge mon délai, alors le coût du projet sera impacté…



Naturellement, avec les retours d’expérience, d’autres contraintes sont arrivées pour s’assurer que le challenge ne soit pas trop simple à relever ! On y rajoute donc les ressources, la qualité, les risques, la satisfaction client…


Le chef de projet se retrouve alors face à un vrai défi auquel il doit répondre quotidiennement : Comment ceinturer son triangle d’or, maîtriser toutes les contraintes et y répondre avec les outils adéquats ? Tout changement au plan projet a généralement un impact sur de multiples contraintes, et pour autant, le changement est inhérent à la vie de tout projet, et le chef de projet doit faire preuve d’une grande habilité !



  • Tes compétences seront nombreuses.


Le PMI (Project Management Institute) a une vision intéressante de la gestion de projet. Il s’agirait à la fois d’une science et d’un art !


La Science concerne toute la maîtrise des process de gestion de projet pour délivrer le résultat attendu et satisfaire le besoin du client. Cela inclut toute la méthodologie et les outils adaptés dans toutes les phases successives d’un projet.


L’art dans la gestion de projet, c’est la façon dont le chef de projet va utiliser ses compétences personnelles et interpersonnelles pour influencer, négocier, communiquer, guider, organiser, écouter… plus communément connues sous le nom de soft skills.



On comprend bien que cet art peut facilement être attribué à nos super-héros, c’est même Leur spécialité !

Cela ne réduit pas pour autant le niveau de difficulté attribué à la science. En effet, lorsqu’on parle de phases systématiques (successives) d’un projet, celles-ci peuvent être différentes d’une méthodologie à l’autre et les règles du jeu se compliquent alors !


Dans le dernier rapport du PMI, il est constaté que les méthodes agiles (itératives) et hybrides prennent de plus en plus de place. Même si la majorité des projets reste sur une méthode traditionnelle (séquentielle), les chefs de projet doivent s’ouvrir à d’autres méthodes peut-être plus adaptées à leur projet et à l’environnement changeant.



  • Tes valeurs seront honorables.


Ces approches ont naturellement des points communs et se retrouvent notamment dans les valeurs que le chef de projet doit incarner.

Là encore, il est très difficile de ne pas penser à nos super-héros à la lecture de ces valeurs et je suis sûre que vous vous y reconnaîtrez !



En résumé, le chef de projet mène des missions sous contraintes parfois fortes, et dispose d’un panel de compétences et de valeurs qui peuvent à première vue nous sembler être une équation impossible seulement réservée aux super-héros.



  • Les organisations ont besoin de toi !


Non, non, non !! Je vous arrête, rien n’est impossible au contraire !

C’est un métier qui a besoin de vous car la culture projet dans les entreprises doit être développée, c’est un gage de performance et de compétitivité sur un marché de plus en plus changeant.


Le PMI a montré qu’avec la pandémie du Covid, les entreprises qui ont su maintenir au mieux leur croissance sont celles qui ont su remettre en question leurs méthodes de travail traditionnelles pour plus d’agilité. Réutiliser une méthode qui s’est montrée efficace dans le passé n’est plus suffisant, il faut oser et innover !


Ces entreprises appelées « gymnastiques »

par le PMI mettent d’ailleurs l’accent sur le développement des compétences:




PMI, Pulse of the Profession 2021


Et les leviers d’amélioration sont énormes quand on sait que seulement 55% des projets sont délivrés dans les temps, 62% dans le budget et 73% dans le périmètre :


PMI, Pulse of the Profession 2021


D’accord, je vous aide un peu à comprendre les raisons de ces échecs, et j’espère sincèrement que cela vous donnera l’envie d’enfiler la cape du super-héros dans vos organisations pour ne plus tomber dans ces pièges si classiques !


A la question « Chef de projet et super-héros, est-ce réellement différent ? », vous aurez compris mon point de vue.





***A propos de la source PMI : Réalisée depuis 2006, Pulse of the profession® est la première enquête mondiale sur les professionnels du management de projet. Pulse suit les grandes tendances actuelles et futures dans le domaine du management de projet, grâce à des études de marché originales qui recueillent les points de vue des chefs de projets, de programmes et de portefeuilles. L'édition 2021 de Pulse comprenait une enquête en ligne menée en octobre et novembre 2020 auprès de 3 950 professionnels du management de projet. Les répondants représentaient un panel de secteurs et de régions, notamment l'Amérique du Nord, l'Europe, l'Asie-Pacifique, l'Afrique subsaharienne, l'Amérique latine, l'Asie du Sud, le Moyen-Orient/Afrique du Nord et la Chine. L'enquête a été complétée par des entretiens approfondis couvrant un large éventail de secteurs et de régions.



Sophie PAILLOT

Formatrice- Conseil de ValeurSens, entreprise dédiée à l'amélioration de la satisfaction au travail.

106 vues0 commentaire