UA-151001126-1
top of page

PERMA…. Pour une nouvelle CULTURE en ENTREPRISE ?


Pourquoi ce titre ?

Et bien parce que je souhaitais parler de PERMACULTURE et de PERMAENTREPRISE.

 

Nous nous rapprochons du printemps et je démarre tranquillement les premières actions de préparation d’une de mes passions : le jardinage.

Et pas n’importe quel jardinage …Depuis quelques années, j’essaie (nous essayons) d’appliquer les principes de la permaculture.

 

La permaculture c’est quoi ?


La permaculture, développée dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, est un système de design qui s'inspire des écosystèmes naturels pour créer des systèmes agricoles durables et diversifiés. Elle repose sur trois éthiques fondamentales :

  • Prendre soin de la terre

  • Prendre soin des gens

  • Partager équitablement les surplus


Les principes de la permaculture comprennent l'observation attentive de la nature, la conception en couches et la maximisation des interactions bénéfiques entre les éléments d'un système.

Les fondateurs de la permaculture ont décliné leur approche en 12 principes de design qui sont autant de sources d’inspiration.


L’illustration ci-dessous montre les 3 principes éthiques et les 12 principes de design :




Au hasard des errements sur internet sur des sujets liés à mon activité, je me suis arrêté il y a quelques mois sur un article qui parlait de PERMAENTREPRISE.


Forcément, j’ai marqué un temps d’arrêt  intrigué du lien avec la permaculture.


J’ai profité de l’hiver pour m’interresser plus précisémment à ce sujet et par ricochet pour augmenter mes connaissances en permaculture et en vannerie (mais là, c’est un autre sujet 😊)

 

J’ai donc plongé dans le livre de Sylvain Breuzard « La Permaentreprise ».


Convaincu que l’entreprise est la mieux placée pour répondre à l’urgence écologique et aux inégalités sociales, Sylvain Breuzard estime qu’il est nécessaire de repenser son modèle. Cet ouvrage propose une méthode applicable (issue en partie du parcours entrepreunariale de l’auteur) pour passer à l’état de permaentreprise.

 

NB : J’ai beaucoup de reconnaissance pour avoir mis à disposition des illustrations libres de droit !! Ça va beaucoup m’aider !!




 

Nous retrouvons les mêmes principes éthiques qu’en permaculture. L’auteur s’est ensuite attaché à transposer les principes de design de la permaculture vers la permaentreprise.



 

Ensuite Sylvain Breuzard a fait le choix d’identifier 23 objectifs d’impact et nous propose une méthode en 5 étapes pour cheminer vers la Permaentreprise.


Quelques exemples d’objectifs d’impact :


  • Réduction de l’absentéisme

  • Ecart des salaires

  • Représentation des salariés dans l’organe de gouvernance de la permaentreprise

  • Economie circulaire : réutilisation et recyclage des déchets de production

  • Pourcentage des résultats financiers affecté aux salariés




 

Comme pour tout ouvrage, il convient d’avoir un œil critique et de puiser les sources d’inspiration et d’élan pour permettre une application et une mise en oeuvre adaptée.


Au regard de la mission qui anime ValeurSens, les 3 piliers éthiques et les 12 principes font écho aux actions que nous menons, aux outils et démarches que nous utilisons.


C’est bien évidemment le pilier « prendre soin des êtres humains » qui est en lien direct avec l’amélioration de la satisfaction au travail (notre mission, je vous aide 😊). Sans détailler le contenu du livre, je pense que nous pouvons aller encore plus loin et renforcer ce pilier grâce ou au travers d’outils d’intelligence collective et émotionnelle et de démarches connues (QVCT ou Lean Management par exemple).


Enfin, le point qui me touche le plus entre la permaculture et la permaentreprise est la notion de « prendre soin ». Prendre soin de la planète, des ressources, des autres, de la relation, de soi …


Il y a tant à faire et nous pouvons tous apporter une pierre à l’édifice

 

 

Et concrètement ?


Sans véritablement maîtriser les 12 principes et comme beaucoup d’entreprises, nous sommes finalement sensibles à cette notion de permaentreprise.


Le terrain d’expérimentation : c’est nous, l’équipe ValeurSens. Nous apprécions observer, comprendre, expérimenter.


Et puis aussi avec nos clients où l’observation (YOP, … à vous de deviner) nous permet de faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité.


C’est avancer avec les entreprises sur l’amélioration des relations, sur une meilleure utilisation des ressources pour une performance durable. C’est embarquer les équipes grâce au leadership coopératif. C’est éveiller sur les risques psycho-sociaux …


Je pense que tout cela contribue à cheminer vers la permaentreprise … long et passionnant chemin.



 

Et côté perso, n’oublions pas la permaculture !!


L’appropriation et la mise en action de la permaculture ont permis la création d’un jardin partagé sur la commune où je vis.


Une tentative d’initiative permacole avec ses réussites et aussi ses difficultés et ses échecs.


Un terrain (au sens propre du terme) d’expérimentation et de partage pour avancer sur les piliers de la permaculture et finalement aussi sur certains points de la permaentreprise (gouvernance par exemple …)


Et ça donne ça :



 

En conclusion, je suis persuadé que la permaculture et la permaentreprise représentent deux voies vers un avenir plus durable et résilient. Bien que différentes dans leurs applications spécifiques, ces approches partagent des valeurs communes et un engagement envers la régénération écologique et économique. En les intégrant dans nos pratiques agricoles, commerciales et organisationnelles, nous pouvons contribuer à construire un monde meilleur pour les générations futures.


Plus personnellement, j’ai de la joie en observant cette cohérence entre ce que je vis et recherche à titre personnel et ce que je retrouve à titre professionnel.

 

Bon jardinage à tous et prenons soin !!!

 


Fabien Genetier

Formateur-Conseil chez ValeurSens, entreprise dédiée à l'amélioration de la satisfaction au travail.



41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page