UA-151001126-1
 

Le jardinier de la satisfaction au travail


Tout d’abord, qu’est-ce que la satisfaction au travail ?


Être satisfait est un sentiment personnel, qui peut se traduire de différentes manières. Pendant que certains se sentent impliqués dans leur travail, intéressés par leur mission, d’autres pourront se sentir plein de gratitude pour le poste qu’ils occupent ou simplement confiants quant à l’avenir. Ce rapport personnel à la notion de satisfaction contribue à la difficulté, pour l’entreprise, d’améliorer la satisfaction au travail car en effet ce qui satisfait l’un n’est pas nécessairement ce qui satisfait l’autre.


Pourquoi s’intéresser à la satisfaction au travail ?


Être satisfait dans son travail, c’est effectivement éprouver des sentiments positifs qui nous donnent l’énergie pour faire notre travail, qui sera alors d’autant mieux fait qu’il nous fait plaisir.

Production d'un groupe de travail

A contrario, être insatisfait se traduit par des émotions désagréables, où nous pouvons nous sentir énervés, découragés, exaspérés… et qui d’une part produisent une certaine démotivation qui va de pair avec plus de difficultés à bien faire son travail et d’autre part se traduisent physiquement par des sensations inconfortables qui peuvent aller jusqu’à des somatisations.


La plus courante quand le travail nous pose problème est le mal de dos. Cela peut conduire à des arrêts de travail, donc des absences, et quand on est absent, on est peu productif !


Donc s’intéresser à la satisfaction au travail, ce n’est pas seulement être philanthrope, c’est aussi s’assurer d’avoir des personnes présentes, dynamiques et qui vont dans le sens des objectifs.

Comment faire grandir la satisfaction au travail ?


Pour répondre à cette question, il est possible de s’intéresser à quelques situations de mécontentement, par exemple les trois suivantes :


1/ une personne se plaint que l’on ne se soucie pas de son avis,

2/ une deuxième trouve que ses tâches sont trop répétitives et s’ennuie,

3/ une troisième ne comprend pas la logique des décisions qui sont prises.


Si les motifs d’insatisfaction de ces trois personnes sont très différents, ils ont pourtant un point commun : pour chacune des situations des besoins essentiels ne sont pas nourris : la première personne manque certainement de considération ou d’écoute, la seconde souhaiterait certainement exprimer plus de créativité, et la troisième aurait besoin de connaître le sens des décisions prises.


C’est ici que nous avons un levier pour agir sur la satisfaction au travail, en effet si ces besoins sont nourris, ces personnes pourront passer de l’insatisfaction à la satisfaction, car comme nous l’a enseigné le psychologue Marshall Rosenberg, des besoins nourris provoquent des émotions agréables, donc de la satisfaction, d’où cette équation simple à retenir :


Améliorer la satisfaction au travail c’est donc être attentif aux besoins de son équipe, interroger les personnes sur leur vécu, écouter.


L’importance du manager de proximité


Qui est le plus à même de recueillir les besoins et de les traduire en actions concrètes ? La personne qui est le plus souvent au contact des équipes ! Chef d’équipe, responsable de service, chef de projet…tous les managers de proximité.


L’intention d’écoute est-elle suffisante ? C’est un bon début mais malheureusement cela ne suffit pas. Les personnes dont les besoins sont insatisfaits viennent rarement faire état de leur problématique de manière constructive et l’insatisfaction se traduit souvent par des remarques agressives ou maladroites. Une personne qui aimerait être davantage écoutée, qui aurait besoin de reconnaissance pourrait par exemple dire à son chef, « tu n’en as jamais rien à faire des autres » ; celui-ci pourrait alors se sentir agressé et répondre tout aussi négativement, ce qui risque de tendre les relations. L’écoute empathique ou l’écoute active, qui permet de transformer les remarques négatives en besoins légitimes, ne s’improvisent pas et demandent le développement de compétences relationnelles spécifiques.



Le manager de proximité est donc le jardinier de la satisfaction au travail, en cultivant au quotidien et dans toutes ses activités de coordination des relations de confiance qui permettent aux personnes de pouvoir s’exprimer. Il est une pièce maîtresse de la satisfaction au travail et donc de la performance d’une organisation.


Sophie Miguet

Gérante de ValeurSens, entreprise dédiée à l'amélioration de la satisfaction au travail.




97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout